Interventions officielles

Orientations budgétaires 2016- Chevilly-Larue

Mesdames et Messieurs, Chers collègues,

A compter du 1er Janvier 2016 Chevilly-Larue intégrera la métropole de Paris et le territoire numéro 12.

Cet événement majeur dans l’organisation territoriale de notre région va bousculer beaucoup d’habitudes au niveau des communes, il va même en révolutionner  le fonctionnement pour les communes qui en 2015 ne font toujours pas partie d’un établissement de coopération intercommunale.

Alors que les villes voisines, telles que l’Hay-Les-Roses, Villejuif ou Fresnes ne verront quasiment pas de changement en raison de leur appartenance depuis déjà quelques années à l’intercommunalité du Val-De-Bièvre, Chevilly-Larue doit redoubler d’efforts pour faire en sorte que cette transition puisse se faire dans les meilleures conditions possibles pour nos concitoyens avant tout, mais également pour le personnel municipal dont une partie s’inquiète pour son avenir dans le cadre de cette grande réforme.

Avec son potentiel fiscal et ses revenus, notre ville dispose d’une marge de manœuvre financière importante en comparaison avec les villes voisines. Un budget de fonctionnement de  45 millions d’euro pour 18 678 habitants.

Pour donner un élément de comparaison, la ville voisine de L’Hay-Les-Roses dispose d’un budget de 37 millions d’euro pour 31000 habitants. En d’autres termes ils ont 20% de moins par rapport à Chevilly-Larue en termes de fonctionnement pour un nombre d’habitants 67% plus important.

Les nombreuses incertitudes inhérentes à la réforme territoriale doivent nous mener à une réflexion nouvelle sur la gestion budgétaire de notre commune, avec un point important qui devrait selon nous être mis sous surveillance : A savoir l’endettement de notre commune.

Le compte administratif de 2014 mentionne une dette de 46 millions d’euro. C’est beaucoup trop dans ce climat d’incertitude !

Comment cette dette sera-elle répartie à partir du 1er Janvier 2016 entre la métropole, le territoire et la commune ?  Il faut à tout prix que nos futurs représentants à la métropole et dans le territoire 12 réclament aussitôt installés, la réévaluation de notre dette en tenant en compte de la masse des transferts budgétaires que nous allons subir.

Nous avons également constaté en étudiant les comptes administratifs que sur les 21 prêts bancaires contractés au nom de notre ville, 19 d’entre eux ont vu leur taux augmenter par rapport  au taux initial.

Il n y a pas un organisme, un particulier que je connaisse qui ne soit pas au courant que les taux bancaires ont baissé ces dernières années et qu’il faut vite les renégocier avant qu’ils ne remontent.

Des discussions doivent s’engager avec nos créanciers pour voir comment nous pouvons bénéficier localement de cette baisse des taux, chaque euro économisé auprès des banques est un euro de plus pour les Chevillais.

Nous sommes prêts à travailler avec toutes les composantes de ce conseil municipal pour participer  à toute initiative qui irait dans ce sens.

Nous proposons la création d’un groupe de travail qui aurait pour mission de dresser un bilan de notre dette tous les 6 mois et à étudier toutes les options qui nous permettraient de la réduire.

Parlons à présent des orientations budgétaires pour l’année à venir,

Notre première action si nous étions majoritaires au sein de ce conseil, serait de commencer par un vaste plan d’embellissement et de nettoyage de notre ville en vue de la rendre encore plus agréable et attractive.

Vous n’êtes pas sans savoir que notre ville souffre terriblement du manque d’espace verts, notamment dans les quartiers centre, La-Guinet et les Sorbiers.

La Place Mandela mérite une attention particulière  pour cause de présence du Marché le Mercredi et le Samedi, Marché qui amplifie les problèmes de propreté.

Beaucoup de riverains ne comprennent pas que  le nettoyage de la place ne se fasse pas systématiquement à la fin de chaque marché, laissant parfois sur la place et toute la nuit, un talus de déchets qui peuvent donner une mauvaise image du quartier.

Comme beaucoup ici, nous pensons que Chevilly-Larue doit faire sa révolution numérique…

En 2015, à l’ère des réseaux sociaux et du big data, Chevilly-Larue n’est toujours pas accès au très haut débit et à la fibre.

Certains de nos lycées et écoles primaires ont même renoncé aux travaux sur internet à cause des problèmes répétés de connexion ou de lenteur du débit internet, qui nécessite parfois, d’attendre 10 à 15 minutes avant que la page internet que vous cherchez ne daigne s’afficher. Une solution technique doit être trouvée pour les écoles en attendant de converger sur une solution avec l’opérateur.

Le numérique doit également participer au renforcement de la démocratie participative…

Nous proposons que le conseil municipal se fixe comme objectif de rendre 80% des démarches administratives possibles en ligne avant la fin de cette mandature, c’est un chantier de taille qui donnera la possibilité à des milliers de Chevillais de renforcer leurs liens avec la municipalité au moment où moins de la moitié de nos concitoyens se déplacent aux élections.

Reconnecter les citoyens à notre démocratie c’est déjà faire la moitié du chemin vers eux.

Un autre élément qui nous semble primordial…

Celui de la refonte du site internet de la ville pour le rendre plus facile d’accès pour que chacun de nos concitoyens puisse y trouver ce qu’il cherche sans avoir à y passer beaucoup de temps.

Nous proposons à ce titre la création d’un groupe de travail constitué de Chevillais pour rédiger le nouveau cahier des charges de ce site.

Une application mobile est également indispensable pour toucher nos jeunes concitoyens et les informer qu’il il existe beaucoup de choses à faire et à découvrir dans notre ville.

Dans un autre volet, rapprocher davantage les citoyens de leurs élus peut se faire au travers de moyens techniques :

Les moyens existent et certaines villes comme Fontenay Sous-Bois le font déjà, je parle de la transmission en direct des débats municipaux à l’occasion de chaque conseil.

Nous pensons que nos discussions sont souvent très riches et que nous avons tout intérêt à les partager avec un maximum de citoyens, comme nous le faisons d’ailleurs aujourd’hui à l’occasion du débat d’orientations budgétaires.

Nous permettrons ainsi d’impliquer plus de citoyens dans la gestion de notre ville et donnerons aux responsables associatifs et syndicaux la possibilité d’être mieux informés sur les politiques de notre ville.

Education…

Le problème d’internet doit être réglé définitivement et rapidement pour les écoles, collèges et lycées de notre ville.

Nous ne pouvons attendre davantage. Chaque cours, chaque séance informatique sans connexion internet est un coup supplémentaire donné à l’éducation de nos jeunes au moment où les inégalités ne font que s’accentuer dans notre pays.

Nous pouvons, pour moins de 5000 euro par établissement installer des systèmes de connexion à internet par Satellite, comme cela existe en France dans les zones montagneuses ou reculées. Ce système ne coute pas excessivement cher et il permet de résoudre un problème que nous trainons depuis de nombreuses années.

Rythmes scolaires

Un premier bilan doit être effectué sur les nouveaux rythmes à Chevilly-Larue, sans forcément convoquer des réunions avec les parents. Nous pouvons lancer un questionnaire en ligne pour toucher un maximum de parents et mettre en place les plans d’actions qui s’imposent en fonction des retours et difficultés rencontrées.

Jeunesse …

Le taux de chômage est élevé dans notre ville, particulièrement chez les jeunes.

On doit aider nos jeunes à s’insérer professionnellement ou à créer leur propre entreprise.

Un jeune qui ne fait rien pendant ses journées présente un risque considérable. Il est en première ligne pour faire des « conneries », si vous me permettez l’expression.

Beaucoup sont intelligents, ils ont du talent, ils en veulent !!! Comme on dit, mais ont le sentiment que le système est contre eux.

Donnons-leur la possibilité de lancer leur entreprise en créant, à Chevilly-Larue  la maison de l’entreprenariat et de l’entreprise.

Un lieu dans lequel les jeunes pourraient effectuer leurs premières démarches administratives et même faire travailler leur entreprise en attendant que leur chiffre d’affaires leur permette de louer des locaux et donc de voler de leurs propres ailes.

Nous avons des locaux qui pourraient être tout à fait appropriés pour cette initiative. Une partie de la surface commerciale que nous sommes en passe d’acquérir Place Mandela ou la maison sans maitre que nous allons intégrer à notre patrimoine peuvent tout à fait s’y prêter.

Les transports

Le développement des usages fait que les Chevillais comme une part grandissante de français, ne souhaitent plus être propriétaires de leur voiture, la notion d’auto partage et de besoin d’utilisation ponctuelle se développe de façon importante.

Nous proposons d’accompagner localement ces évolutions dans les usages et besoins en lançant les études de réalisation de deux stations Auto-Lib dont nous préconisons l’installation, respectivement, Rue Paul Hochart et Avenue Franklin Roosevelt, en d’autres termes, à proximité des zones à fortes de densité de population.

Ces stations, outre rendre service à des centaines de Chevillais, participeront à la réduction de notre emprunte Carbonne  dans un contexte de conférence pour le climat de Paris qui été un succès total et qui été reconnue comme étant une première mondiale en termes de sérieux et de volonté politique de protéger notre planète dans un moment où elle en a vraiment besoin.

La situation du logement est tendue, c’est une réalité francilienne. Les projets en cours vont densifier le quartier des Sorbiers et Bretagne. Celles et ceux qui ont pu se rendre à proximité de la résidence Brabançon peuvent en témoigner.

Une réflexion doit être engagée pour garantir aux nouvelles familles suffisamment de places  dans les écoles maternelles et primaires.

La culture

La culture est bien commun qui ne demande qu’à être partagé. Beaucoup de Chevillais ignorent que nous disposons de beaucoup de services culturels.

Le théâtre de Chevilly-Larue, la maison du conte, la maison des arts plastiques pour ne citer que ces établissements sont autant de structures qui ont vocation à diffuser de la culture et à renforcer le lien social dans un contexte de repli sur soi et de peur de l’autre.

La communication et l’information autour de ces établissements méritent selon nous d’être renforcées, y compris en imaginant des moyens modernes et iconoclastes.

Si nos jeunes en particulier ont du mal à franchir les portes des lieux de culture, nous pouvons organiser les choses de manière à ce que les lieux de culture puissent venir à eux.

Une tournée des établissements culturels au pied des immeubles et dans le quartier ou des expositions de rue (à Partir du Mois d’Avril évidemment) sont autant de démarches que nous pouvons promouvoir pour faire de Chevilly-Larue un lien de rencontre et de partage de la culture.

Je suis convaincu qu’il y a beaucoup de talents et de potentiels dans nos quartiers, à nous de les révéler.

Si nous arrivons à convaincre 20 personnes à l’occasion de chaque initiative nous aurons gagné ce pari.

Ce sont là, nos principales orientations budgétaires pour 2016, elles ont vocation à faire avancer Chevilly-Larue, à la moderniser et à nous rendre tous fiers de cette ville qui ne se trouve après tout qu’à 5 Km de Paris.

Nous sommes évidemment ouverts au dialogue avec toutes les composantes politiques de notre conseil municipal dès lors que nous nous accordons sur des valeurs républicaines communes et sur une ambition partagée pour Chevilly-Larue .

Je vous remercie de votre attention.

Yacine Ladjici

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s