Archives pour la catégorie Mes tribunes

Tribunes

En campagne avec vos impôts !

Il y a quelques mois, les chevillais ont été sollicités sur les réseaux sociaux pour donner leur avis sur notre commune via une application dénommée « Mon avis citoyen ».

Beaucoup se sont exprimés sincèrement et ont laissé leurs coordonnées personnelles comme le mentionnait la fin de l’enquête.

Tout récemment, ces mêmes citoyens ont reçu un e-mail de La Maire les invitant à se rendre à des réunions politiques.

Par respect des droits de nos concitoyens, il aurait été plus honnête d’indiquer que toutes les données personnelles récoltées dans le cadre de l’enquête menée par « Mon avis citoyen » seraient vendues à La Maire de Chevilly-Larue en vue d’une exploitation politique pour sa campagne électorale.

Ce type d’enquêtes commandées à des entreprises spécialisées coûte entre 100 000 € et 250 000 €. Plus inquiétant, cette grande opération n’a jamais été présentée en conseil municipal ni votée par les élus de la ville de Chevilly-Larue. Une majorité toujours aussi peu transparente.

Nous avons bien compris que certains considèrent la ville de Chevilly-Larue comme un bien particulier à la libre disposition de la France Insoumise, du Parti Communiste et de leurs amis. Mais de là à utiliser ouvertement les deniers publics à des fins électoralistes, il fallait oser !

Cela fait plus de 40 ans que notre commune n’a pas connu d’alternance politique. Les affaires ayant mis en cause les proches de La Maire nous démontrent chaque jour que le système en place arrive à ses limites.

Nous en subissons actuellement les conséquences avec une série de dérives depuis le début de cette mandature. Un souffle nouveau est indispensable.

Publicités

Soyons Ensemble en 2019 !

Une nouvelle année commence et avec elle de nouvelles raisons d’espérer un monde meilleur. Un monde dans lequel chacun d’entre nous aurait une place et un rôle dans cette belle aventure commune qui s’appelle l’Humanité.

Nous vivons dans une époque d’immédiateté et de spontanéité qui peut nous faire perdre le sens de notre action et de nos valeurs. Le moindre évènement se produisant à des milliers de kilomètres de chez nous peut avoir des répercussions sur nos vies. C’est la force de l’information en continu et des moyens de communication modernes.

Plus que jamais, nous avons besoin de nous écouter, de nous respecter et de travailler en commun pour continuer à construire des projets Ensemble.

La Force de l’humain dépasse de loin tous les moyens techniques qui existent dans notre monde. Le tout est d’en avoir conscience et de cultiver une volonté partagée pour avancer dans le sens de l’intérêt collectif. C’est le cas d’une majorité de Chevillais. Nous en sommes convaincus.

Se rassembler au-delà des clivages et des divisions politiques est une exigence de tous les jours.  Nous devons la mettre en œuvre pour nous donner une chance de réussir Ensemble à Chevilly-Larue et dans notre pays.

Pour cette année 2019, toute notre équipe vous souhaite de la prospérité, de la sérénité et de la chaleur humaine. Ces trois éléments favorisent les échanges et permettent à chacun de réfléchir et imaginer notre futur.

Notre équipe viendra vers vous durant toute cette année 2019 pour construire Ensemble le Chevilly-Larue de demain. Que nos échanges soient fraternels et créatifs !

[Synthèse budget 2019] : Nos analyses et nos propositions

Avant toute chose, nous avons rappelé que la ville de Chevilly-Larue demeure l’une des villes les plus riches du Val-De-Marne et de France.

Avec plus de 2279 € de recettes de fonctionnement par habitant, notre ville dispose de ressources 64% plus élevées que celles de la moyenne des villes de notre catégorie, le chiffre vient du compte administratif diffusé aux élus.

En 2018, notre budget total, fonctionnement et investissement est de 60,3 millions d’euros, reports inclus. Chiffre officiel diffusé par la direction des finances.

La partie liée au fonctionnement, paiement des salaires du personnel, charges de gestion courante, subvention aux associations ressort à 43,273 millions d’euro en 2018.

Un montant stable depuis le début de la mandature. Ce qui signifie que la ville de Chevilly-Larue dispose des mêmes moyens tous les ans.

Contrairement à ce qui est régulièrement annoncé par La Maire, nous n’avons pas de problèmes pour boucler notre budget. La preuve est que nous avons tous les ans entre 2 et 4 millions d’euros d’excédents budgétaires non utilisés.

Dans le domaine de la sécurité publique, nous avons eu l’annonce officielle par La Maire de la création d’une police municipale à Chevilly-Larue. Curieux revirement lorsque l’on sait comment nous étions attaqués ces dernières années par la majorité municipale dès que nous proposions cette mesure. Nous sommes évidemment favorables à cette création.

Il aura donc fallu attendre près de 5 ans et voir notre ville se dégrader de façon considérable pour comprendre que nous avons besoin d’une police municipale. Quelle perte de temps et de moyens.

Nos propositions pour le budget 2019

  • Marché de Noel et moments festifs dans la ville

Comme une majorité de Chevillais, Nous avons été désagréablement surpris par le choix de Madame La Maire de réduire le format et l’offre du marché de Noel 2018.

Une offre quasi vide. Un village de Noel inauguré le Samedi 14 Décembre et à 11h30 pour une demie journée alors qu’il s’étalait habituellement sur trois jours.

Nous proposons de lancer dès le mois de Février 2019 un concours public ouvert à toute la population pour qu’un concept de marché de Noel innovant soit étudié et proposé à un jury composé de citoyens, d’élus et de personnalités externes à la ville.

Madame La Maire a décidé d’annuler plusieurs événements festifs qui permettaient aux Chevillais de se retrouver, le bal de la libération, le noël solidaire, la fête des sportifs ou le casse-croûte gastronomique. Ces événements mis en place par les prédécesseurs de La maire remportaient l’adhésion d’une grande majorité de Chevillais.

Nous proposons de rétablir ces moments de convivialité pour permettre aux citoyens de se retrouver, de se connaitre et d’imaginer des projets ensemble.

  • Gestion des associations de Chevilly-Larue

Nos associations jouent un rôle fondamental dans la création de liens sociaux. Nous soutenons les associations de la ville de Chevilly-Larue. Nous avons confiance dans les responsables associatifs et dans les nombreux bénévoles qui font un travail remarquable.

Deux associations posent Aujourd’hui un problème, la section locale du secours populaire qui a été décriée dans la presse pour les comportements douteux de son responsable ainsi que l’ACSF, association culturelle sociale et familiale, présidée par notre collègue Patrick Blas.

Nous demandons une nouvelle fois que ces deux associations soient auditées par un organisme indépendant externe à la ville car nous n’avons pas confiance dans leur gestion actuelle. Il y a trop d’irrégularités ou de risques de conflits d’intérêt.

  • Densification urbaine de la ville de Chevilly-Larue

Chacun le sait désormais, les programmes de construction lancés ces dernières années ont beaucoup densifié nos quartiers. De nombreux problèmes de vivre ensemble se posent désormais partout à Chevilly-Larue.

Le nombre de logements sociaux a dépassé les 43% et selon certaines prévisions nous nous acheminons vers le dépassement des 50% dans 5 ans.

Dans le quartier Larue, la zone du parvis du cimetière intercommunal a mobilisé de nombreux citoyens et associations qui veulent bloquer toute velléité de nouvelles constructions de logements à deux pas d’une zone de recueillement et de solennité.

Les cafouillages dans l’organisation des ateliers de concertation et les décalages successifs des rendez-vous avec la population ont fini de nous convaincre que les choses semblent échapper à tout contrôle de la municipalité.

Nous proposons de mettre un terme à tout projet de constructions sur le parvis du cimetière intercommunal et de résumer l’opération à un simple ravalement de l’existant. Le quartier a besoin de calme et d’apaisement.

Nous proposons un moratoire sur les nouvelles constructions et de conditionner tout nouveau projet à un vote citoyen.

  • Nos finances locales

Notre ville est beaucoup plus endettée que les autres villes de même catégorie.

Avec plus de 27 millions d’euros de dette, nous avons atteint un niveau d’alerte qu’il ne faut pas dépasser.

Ramenée à chaque habitant, notre dette représente 1475 € et 5800 € pour un foyer de 4 personnes la ou les autres communes de notre strate sont à 900 € par habitant.

Nous proposons de mettre un terme à l’endettement de la ville et la renégociation de tous les emprunts toxiques détenus par la ville de Chevilly-Larue.

Après plusieurs augmentations de nos impôts locaux en 2017 et avant, nous proposons de ne pas les augmenter en 2019.

  • Ecologie et développement durable 

Une information qui a beaucoup interrogé. C’est à Chevilly-Larue qu’il y a le plus de voitures polluantes sur les 24 villes qui feront l’objet de restrictions de circulation l’été prochain (2019).

12% de véhicules polluants à Chevilly-Larue. La ville de Thiais est à 7%, 7 % également pour Rungis, 5% pour Fresnes et l’Hay-Les-Roses.

Nous devons penser à tous les Chevillais qui vont être touchés par cette mesure pour aller travailler dès l’été 2019. Tous n’ont pas les moyens d’acheter un nouveau véhicule plus propre dans les mois qui viennent.

Madame La Maire refuse pour l’instant la mise en place d’une aide à destination des Chevillais les plus modestes pour leur permettre d’acquérir un autre véhicule tant que la métropole n’a pas décidé d’un accompagnement financier des municipalités.

Nous proposons la création d’un fonds de secours municipal de 1,5 millions d’euros pour répondre aux situations les plus urgentes. Ce fonds permettrait d’aider les citoyens à acquérir un véhicule moins polluant sous conditions.

 Sports

 Nous avons la chance d’habiter dans une ville qui regorge de talents dans les domaines sportif, culturel et artistique.

Nous proposons la création d’un deuxième terrain synthétique dans le parc municipal des sports pour offrir plus de possibilités et viser l’excellence sportive. Nous souhaitons que cet équipement soit réalisé et livré le plus rapidement possible pour que nos jeunes puissent s’y entraîner dès l’année 2019.

  • Culture

Nous avons proposé il y a 3 ans l’organisation d’un salon du livre à Chevilly-Larue pour créer des passerelles entre les citoyens et développer l’amour de la lecture. La Maire n’a pas retenu cette proposition et a promis de faire une contre proposition plus innovante. Nous attendons toujours…

Chevilly-Larue n’est pas à bétonner…

La Maire de Chevilly-Larue nous alerte depuis quelques semaines sur les démarchages agressifs de certains promoteurs qui voudraient racheter des zones pavillonnaires pour bétonner massivement nos quartiers.

La prise de position de notre Maire a beaucoup fait sourire les élus et les associations qui se battent pour préserver nos quartiers contre la densification mise en œuvre par cette majorité.

Elle oublie volontairement de nous dire qu’en tant que Maire-Adjointe à l’urbanisme dans la mandature 2008-2014 puis Maire de Chevilly-Larue depuis 2014, elle est la première responsable de la dégradation de notre cadre de vie.

Vouloir désigner un responsable virtuel (les promoteurs) est une façon de détourner l’attention des Chevillais en leur faisant croire que le danger vient de l’extérieur. C’est une technique de communication vieille comme la politique.

En réalité, le maire dispose de toutes les attributions juridiques pour mettre à jour le plan local d’urbanisme et protéger donc nos zones pavillonnaires.

Certains maires ont décrété par exemple des zones d’exclusion d’immeubles et ont limité le nombre maximum d’étages pour les futures constructions. Cela a dissuadé les promoteurs immobiliers de toutes velléités d’investissement. Ces solutions sont tout à fait applicables à Chevilly-Larue.

Les opérations Anatole France, Meuniers et Sorbiers sortent de terre. Elles nous donnent un avant-goût assez amer du projet urbain que tente de nous vendre La Maire de Chevilly-Larue. Nous lui disons tout simplement que Chevilly-Larue, n’est ni à vendre et ni à bétonner.

Nous vous souhaitons un bon mois de Décembre et de belles fêtes.

Comptes de l’ACSF : Pour tout comprendre

En Septembre 2018, nous vous alertions sur le refus de La Maire de Chevilly-Larue de nous fournir les comptes d’une association présidée par l’un de ses Maire-Adjoints.

Cette association nommée l’ACSF (Association sociale culturelle et familiale) perçoit une subvention municipale annuelle moyenne de 100 000 € par an.

La sollicitation du Préfet-Du-Val-De-Marne et de la cour régionale des comptes d’Ile-De-France nous a permis de faire céder La Maire de Chevilly-Larue et nous avons donc fini par obtenir les documents demandés le 10 Octobre 2018, soit deux mois et 10 jours après notre demande initiale.

Loin de nous rassurer, les documents reçus ont au contraire suscité beaucoup d’interrogations et d’inquiétudes. Nous comprenons mieux le refus La Maire de Chevilly-Larue de nous faire parvenir les documents comptables demandés.

Alors que l’association présidée par Monsieur Patrick Blas existe depuis plusieurs décennies, il est particulièrement surprenant de constater que les montants mentionnés dans le budget prévisionnel sont rarement concordants avec les comptes de résultats certifiés par l’expert-comptable. Des différences pouvant aller de quelques centaines d’euros à plusieurs milliers d’euros.

Nous avons en outre détecté plusieurs graves anomalies dans les comptes de cette association.

En voici une synthèse :

Première anomalie : des frais d’études budgétées à hauteur de 10000€ par an. Comment expliquer qu’un orchestre philharmonique puisse avoir recours à des études ?

Deuxième anomalie : Une dérive de 525% dans les dépenses de fournitures non stockées. Jusqu’à 7886€ de dépenses du quotidien tous les ans. Achats de petits équipements non amortissables.

Troisième anomalie : Des dépenses en cadeaux tous les ans. Est-ce le rôle d’une association municipale d’offrir des cadeaux tous les ans ? A qui et dans quel objectif ?

Quatrième anomalie : Jusqu’à 63940€ de salaires versés à des tiers non identifiés. Soit 64% de la subvention municipale utilisée en rémunération alors que la ville de Chevilly-Larue dispose d’un conservatoire de musique et de danse doté d’un personnel municipal permanent.

Cinquième anomalie : Jusqu’à 10564€ de frais de réceptions et de restauration tous les ans. Soit plus de 10% de la subvention municipale.

Sixième anomalie : Jusqu’à 26395€ de frais de voyages et de déplacements par an pour une association qui compte officiellement 44 adhérents.

Septième anomalie : Le banquet annuel de l’association est pris en charge directement par la ville de Chevilly-Larue sans mention aucune dans les documents budgétaires ou dans les comptes. Cela représente plus 30000€ de subvention supplémentaire non déclarée.

Huitième anomalie : L’ACSF est l’une des associations les plus subventionnées par la municipalité. Cette association n’est pas accessible à tous. Elle ne peut être intégrée que par cooptation. Un élu municipal de l’opposition ayant candidaté pour devenir simple bénévole s’est vu signifier un refus sans justification.

Nous avons proposé que le vote de cette subvention soit reporté à un prochain conseil municipal pour nous laisser le temps d’enquêter en profondeur sur ces graves manquements.

Nous avons demandé un audit des comptes de l’ACSF par un organisme indépendant.

La Maire a refusé toutes nos propositions et a fait voter l’avance de subvention par le conseil municipal malgré toutes nos inquiétudes sur la gestion de cette association par Monsieur Patrick Blas, Maire-Adjoint à la tranquillité publique, aux fêtes et cérémonies et aux sports.

Dans ces conditions et pour la première fois depuis 2014, nous n’avons pas voté la subvention.

Nous avons une pensée pour tous les bénévoles de l’association sociale culturelle et familiale dont nous respectons pleinement le travail et l’engagement.

La gravité de la situation et l’ampleur des dérives peuvent paraitre surréalistes pour certains citoyens. Nous le comprenons parfaitement. Vous pouvez accéder à la totalité des comptes envoyés par La Maire de Chevilly-Larue pour vérifier par vous-mêmes les montants mentionnés dans notre publication :  Cliquez-ici copie courrier Mme la Maire du 10 10 2018 (1)

Football à Chevilly-Larue : Visons l’excellence !

Nous avons la chance d’habiter dans une ville qui regorge de talents dans les domaines sportif, culturel et artistique.

L’engouement de nos jeunes pour le football n’est pas nouveau. La réussite des Bleus lors de la coupe du monde 2018 en Russie n’a fait qu’amplifier une dynamique engagée depuis de nombreuses années.

Nos équipes masculines comme féminines travaillent beaucoup, avec l’aide de leurs entraîneurs et de l’Élan, pour améliorer leurs performances. Elles sont conscientes de leur rôle d’ambassadeurs à l’échelle du département du Val-De-Marne comme au niveau national. Une équipe de football qui réussit participe au rayonnement de la ville et à sa notoriété.

Des communes comme Rungis ont réussi à élever le niveau de leurs clubs de football en quelques années et nombreux sont les jeunes Chevillais tentés par une expérience dans la ville voisine pour progresser encore plus vite.

Nous avons des jeunes de talent, une association sportive de qualité (l’Élan) et des moyens municipaux importants. Que manque-t-il alors ?

Des équipements de haut niveau accessibles et en nombre suffisant pour permettre à nos sportifs de s’entraîner dans des conditions optimales.

Ce n’est un secret pour personne, la ville de Chevilly-Larue dispose de moyens financiers considérables (60,3 Millions d’euros de budget en 2018). La création d’un deuxième terrain synthétique dans le parc municipal des sports semble être nécessaire pour offrir plus de possibilités et viser ainsi l’excellence sportive.

Nos jeunes veulent avancer. Le devoir des élus municipaux est de les aider dans la réalisation de leurs rêves.